Les soldes débutent ce mercredi, à Caen : les tendances, nos bons plans

Les soldes débutent ce mercredi. Dans un contexte économique difficile, les commerçants les attendent avec impatience. Côté Caen est allé prendre la température...

Dernière mise à jour : 11/01/2012 à 08:28

Soldes bis
ACTU.

Dans un contexte économique morose et une crise dont les effets se font toujours plus ressentir, les Caennais attendent la période des soldes. La course aux rabais est devenue un sport national ! Avec les soldes flottants, instaurés en 2008, un produit sur cinq n’est pas vendu à son prix initial, en France. « Les gens sont impatients », confirme Florie Lelong de la boutique Le Stor’Age, à Caen.
Une enquête réalisée par l’Ifop pour le site Spartoo révèle que près de 70% des Français ont reporté certains de leurs achats pour les faire durant les soldes. 30% de plus que d’habitude ! Selon ce même sondage, les clients s’apprêtent à lâcher en moyenne 229 euros. De quoi donner du baume au coeur aux commerçants caennais, même si certains tempèrent cet enthousiasme. « Il n’y a plus de première et deuxième démarque, déplore Marc, du magasin Espace Foot.


Des moins 50 % dès le premier jour


Compte-tenu des promotions d’automne qui ont attaqué fort, avec des moins 30% chez les concurrents, les soldes commenceront avec des moins 50%. » Ce n’est pas les consammateurs qui s’en plaindront ! Autre bémol, selon les professionnels : « Cette année, le centre-ville est vraiment très calme ! », s’inquiète Natacha, chez Okaidi. « Avec les stationnements payants, les gens sont stressés, il y a une baisse de flux, mais je pense que les soldes vont très bien démarrer », estime de son côté Sophie Legrand, de la boutique Princesse Tam-Tam.
Une chose est sûre, selon la majorité des commerçants, il y a de très bonnes affaires à saisir et ce, dès les premiers jours !


• Les soldes, jusqu’au 14 février
Dans le Calvados, les soldes débutent ce mercredi 11 janvier pour s’achever le mardi 14 février inclus et les soldes d’été débuteront le mercredi 27 juin et s’achèveront le mardi 31 juillet inclus.
• Quels sont les commerces ouverts, dimanche ?

Pas de commerces ouverts à l’occasion du premier dimanche des soldes d’hiver, ce week-end, à Caen. La Ville a refusé la demande des commerçants. Par contre, les magasins de meubles, Ikea notamment, seront ouverts à titre exceptionnel. La Fédération de l’ameublement a obtenu une dérogation.
• Une grève dans les transports, ce mercredi.
Le réseau bus et tram pourrait subir des perturbations importantes en raison d’une grève, ce mercredi, à Caen. Certains directs scolaires pourraient ne pas circuler : le matin pour les directs A, D, et N ; le midi pour les directs J, N, P et W. Twisto invite les usagers à téléphoner au 02 31 15 55 55 (de 7h à 18h30, ce mercredi) pour une information précise en temps réel. Ou sur son site internet.
• Un parking gratuit au Parc des expositions
Pour soutenir l’activité des commerçants pendant les soldes, la ville de Caen maintient, jusqu’au 31 janvier, le parking gratuit situé au Parc des expositions. Le parking, situé à quelques minutes du centre-ville, sera ouvert 7 jours sur 7, de 7 h à 21 h avec une capacité de 250 places.


Interview

Éric Delaunay, le président de l’association des commerçants de Caen.
La période des fêtes de fin d’année a-t-elle été bonne ?
Les commerçants caennais ont connu un mois de décembre correct. L’ouverture des commerces les deux derniers dimanches avant Noël a été un franc succès, surtout le 17. Mais je regrette que la possibilité d’ouvrir jusqu’à 20h n’ait pas été plus suivie.
Comment se présentent les soldes ?
Les commerçants sont impatients, surtout qu’ils débutent tardivement cette année. Les clients aussi sont dans l’attente.
Les promotions toujours plus régulières ne dévalorisent-elles pas cette période ?
C’est vrai que le consommateur est habitué à voir des rabais toute l’année. Cela oblige les commerçants à être très « agressifs », dès le début. Cela pénalise les professionnels qui ne sont pas dans cette politique de réductions permanentes.
La Ville vous a refusé l’ouverture, ce dimanche…
C’est regrettable. Il s’agit d’une interdiction de faire travailler nos employés mais les propriétaires le peuvent. Certaines boutiques seront donc ouvertes.


solde

Côté Caen a repéré pour vous
De nombreux magasins n’hésitent plus à offrir des réductions de 50%, dès le premier jour des soldes. Vêtements, chaussures, jeux vidéo… voici quelques bonnes adresses pour un shopping réussi.
Espace Foot. Le maillot de l’équipe de France est à 35 euros. Des articles à moitié prix dès les premiers jours. C’est où ? 46 rue Ecuyère.
Le Stor’Age. Des rabais de 50% sur la marque Adidas (chaussures et textiles), les chaussures Puma, Veja ou Gola et les jeans Edwin. La marque Sessun, pour les femmes, fait aussi des rabais, de même que Maison Scotch. C’est où ? 25 rue Ecuyère.
Happy Market. Les vestes en mouton, les gants en cuir et les chaussures sont à moins 25%, et les manteaux trois quarts à 50%. C’est où ? 3 rue Demolombe.
Game. La Xbox 360 250Go (+ Gears of War 3) est à 199 euros et la PlayStation 3 320Go (+ Résistance 3) à 259 euros. C’est où ? 2 rue Paul Doumer.
Okaidi. Des rabais de 20 à 70% sur les articles d’été. C’est où ? 23 rue de Bras.
Princesse Tam-Tam. Des soldes de 20 à 50%. C’est où ? 101 rue Saint-Pierre.
Jacadi. Des rabais de 20 à 50%. C’est où ? 107 rue Saint-Pierre.
Au Bonheur des Dames. Moins 40% sur la marque Thalassa. La collection automne-hiver Armor est à moins 30%. Les chaussures Ombelle, Hirica ou Artika à moins 25%, et les chaussons La Vague ou Semelflex soldés à moins 20%. C’est où ? 168 rue Saint Jean.
Etam. Moins 50% sur la collection automne-hiver, sur les polaires et les pièces chaudes. Ce mercredi, le magasin ouvrira exceptionnellement à 8h30 au lieu de 9h30. C’est où ? 13 rue Moulin.
Chattawak. La moitié de la collection hiver est à moins 50%. Des prix attractifs sur la laine, l’alpaga ou le cachemire. C’est où ? 86 rue Saint-Pierre.
Sola Luna. De moins 30 à 40% sur le prêt-à-porter. Moins 20% sur les accessoires. C’est où ? 22 rue Froide.
Scottage. Des rabais jusqu’à 60%. Il reste beaucoup de manteaux à saisir. C’est où ? 22 rue Bellivet.


• Soldes, mode d’emploi

Ventes privées, soldes, soldes flottants, liquidation, promotion… Quelles différences ?
Les ventes privées sont des offres proposées à une clientèle fidèle. Les consommateurs sont avertis par un carton d’invitation ou un courriel. Et il est interdit d’en faire la publicité.
« Les soldes sont les seules périodes où le commerçant est autorisé à vendre à perte», insiste Gérard Becher, président de l’antenne caennaise de l’UFC Que Choisir, l’association de défense des consommateurs. Durant cinq semaines, en hiver et en été, les commerçants peuvent ainsi écouler leur stock et proposer des prix qui dépassent le seuil de vente à perte.
Les soldes flottants, ce sont deux semaines de soldes dans l’année, dont les dates ont été décidées par le commerçant. « Elles doivent cependant s’achever un mois avant le début des soldes fixes », précise Gérard Becher. « Et elles sont beaucoup moins percutantes que les soldes fixes », assure Éric Delaunay, le président des Vitrines de Caen.
Lorsqu’une boutique affiche « liquidation totale », elle est tenue de solder tous les articles du magasin. « Le but de cette opération est de vider complètement le magasin pour fermer définitivement, ou commencer une nouvelle collection », détaille Éric Delaunay.
Lorsqu’un magasin propose une promotion sur un article, il doit être disponible en stock, contrairement aux articles soldés. Si le produit est manquant, vous pouvez exiger que le commerçant vous procure cet article, ou un article équivalent. L’article soldé doit être dans le magasin depuis au moins un mois ! Les soldes « fixes » sont un moyen pour le commerçant d’écouler son stock ; de vendre ses fins de série et ses collections. L’article soldé doit donc avoir été proposé à la vente depuis au moins un mois avant la date de début de la période des soldes. « Et il est également interdit de réapprovisionner durant cette période », souligne Gérard Becher.

« Ni repris, ni échangé » ?
Ce slogan est régulièrement affiché sur les vitrines des commerces, durant les soldes. « Cela veut dire que si l’article acheté ne vous plaît plus en raison de sa couleur ou de sa forme, par exemple, vous ne pouvez pas le ramener, explique Gérard Becher, d’UFC Que Choisir. Par contre, en cas de défaut sur l’article, la garantie légale qui oblige le commerçant à vous rembourser ou à vous échanger un produit non-conforme est toujours d’actualité pendant cette période. »


Le prix initial doit être affiché sur les étiquettes !
Les étiquettes doivent comporter l’ancien prix barré, le nouveau prix, et le taux de démarque. Il est absolument interdit de « démonter » artificiellement les prix. Si, par exemple, un commerçant avait augmenté le prix d’un article pour Noël et qu’il le remettait à son prix de base pour les soldes, il est passible de sévères répressions. Bien distinguer ce qui est soldé, et ce qui ne l’est pas ! Dans un magasin, la distinction entre les articles soldés et non soldés doit apparaître clairement aux yeux des consommateurs.
Réductions : de moins 10 à moins 90% !
Les magasins ont une totale liberté pour fixer leurs rabais. Seule contrainte : si un article vaut 150 euros, mais qu’il était en promotion à 100 euros avant les soldes, la réduction pour les soldes doit s’appliquer sur le dernier prix, c’est à dire 100 euros. Les soldes, ce n’est pas une obligation ! Les commerçants n’ont en aucun cas l’obligation de solder leurs articles. « Chacun décide, selon ses envies et ses possibilités », souligne Eric Delaunay, le président de l’association des commerçants caennais.