Entrez dans l'univers des archives du Mémorial

Dernière mise à jour : 25/05/2011 à 11:49

page 12-3601

Le Mémorial de Caen dispose d’une source documentaire papier impressionnante. Du ticket de rationnement aux écrits de civils en passant par des journaux, le musée pour la paix s’alimente régulièrement, par des dons et acquisitions.

Deux portes s’ouvrent, dans les sous-sols : la salle des archives du Mémorial de Caen. Devant nous, des étagères, alignées. Le passage est étroit. Le premier espace est dédié aux périodiques. « 1 500 titres de presse nationale, internationale et régionale sont classés par ordre alphabétique et par parution », détaille Marie-Claude Berthelot, la responsable des lieux. Dans ses mains, un exemplaire de « Signal », magazine de propagande allemand. Le tout est soigneusement conservé dans des boîtes à archives en carton, appelées « Cochard ». Elles sont traitées pour éviter toute détérioration.

Au fond de la pièce, un climatiseur permet de maintenir une température moyenne de « 18 °C ». Plus loin, disposés en rang, près de 5 000 ouvrages. Pour certains, « on ne les retrouve pas ailleurs » montre la documentaliste, avec fierté. Publiés pendant la guerre, « ils permettent de rendre compte de l’état d’esprit de l’époque ». Ces livres sont également recouverts d’un papier blanc traité, pour les protéger.

Près de 800 témoignages écrits

Plus au fond, sont jalousement gardés « les témoignages écrits de civils ». Conservés dans des pochettes, 800 documents relatent le ressenti de personnes ayant vécu la Seconde Guerre mondiale et la Bataille de Normandie. La dernière travée, où l’accès se fait encore plus difficilement, contient, quant à elle, des tickets de rationnement, des formulaires, des manuels techniques militaires… Il « s’agit aussi bien de documents alliés que français ». Non loin, une autre pièce est dédiée aux affiches. Le Mémorial vient d’ailleurs d’en acquérir. « Elles ont été récupérées chez un imprimeur dans le nord de la France », montre Marie-Claude Berthelot, en ouvrant un coffret contenant « ces trésors ».

La visite se poursuit à l’étage, avec la photothèque. Près de 42 000 visuels y sont répertoriés. Des documents consultables sur place. Pour l’instant. À terme, il est prévu de numériser l’ensemble des fonds pour une mise en ligne.

Pratique : Vendredi 27 mai, de 10h à 12h, visite des archives du Mémorial. Renseignement à l’Office de tourisme. Tél. 02 31 27 14 14. Tarifs : 4,50/5,50 euros.