L'artiste de rue Epi2mik "contamine" les rues de Caen

05/10/2011 à 11:28 par Administrateur



Epi2mik aime mettre en scène ses tableaux en les insérant dans l’espace urbain.
Epi2mik aime mettre en scène ses tableaux en les insérant dans l’espace urbain.


Le street art a aussi sa place dans la programmation de Nördik Impakt. La preuve avec Epi2mik, un artiste atypique de 36 ans qui a choisi la rue comme terrain d’expression.

D J DRUM’N’BASS et dubstep, animateur sur Radio 666, Thierry Olivier, alias Epi2mik, est pour la première fois à l’affiche du festival des cultures électroniques de Caen, Nördik Impakt. Mais pas pour sa musique. Diplômé des beaux-arts, ancien professeur d’arts plastiques, ce Caennais de 36 ans est avant tout un « street artiste », invité à s’exprimer durant le festival.

Son oeuvre singulière prend la forme d’éruptions de ronds colorés qui donnent l’illusion d’une gangrène urbaine. Voilà cinq ans qu’il développe ce virus pictural et « contamine » les quartiers de la gare, de Sainte-Thérèse, ou de la Demi-lune.


« La ville est mon tableau »


gouttiere


« Pour moi, cela symbolise tout ce que notre génération vit de négatif : sida, chômage, corruption, montée de l’extrêmedroite, dérives du capitalisme, etc. », explique Epi2mik, artiste engagé et respectueux de son environnement. « La ville est mon tableau. J’essaye de valoriser des endroits abîmés, usés ou désaffectés pour réaliser ces compositions qui sont comme des warnings citoyens. »

À la différence des graffeurs, Thierry n’utilise pas de bombes aérosols. Armé d’un pinceau et de peinture à l’eau, il peint des tableaux urbains éphémères qui s’effacent sous la pluie. « C’est un geste artistique pour interpeller. En choisissant la rue comme lieu d’exposition, je touche un public bien plus large qu’en restant confiné dans des galeries d’art. »


bouchincendie


Gardez l’oeil ouvert durant le festival. Les oeuvres d’Epi2mik peuvent se nicher n’importe où : sorties de gouttières, bouches à incendie, escaliers, etc. Cette semaine, elles s’incrusteront dans une vingtaine de lieux : du cinéma Lux au quartier du Vaugueux en passant par le Cargö, la rue Arcisse-de-Caumont ou le Pavillon de Normandie.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne gratuitement

Votre journal cette semaine